AADJT  |  ASSOCIATION D'AIDE AU DÉVELOPPEMENT POUR LES JEUNES TANZANIENS


** Déductible des impôts à 66% **

  Retourner aux projets liés au sport

Drapeau tanzanien  Photos de l'Usa River League 2013 (championnat scolaire) :(cliquer sur la photo pour l'agrandir)

Icône pdf  Programme de l'Usa River League 2013

Voici le programme du premier championnat "Usa River League" 2013 de football et netball. Neuf écoles participent au projet, le championnat comprend donc neuf équipes de football mais seulement sept de netball. Le programme est le même pour les deux sports, les équipes de garçons et de filles se déplacent ensemble sur le terrain des équipes adverses pour y jouer un match qui commence à la même heure.

En fonction des emplois du temps des écoles et des horaires de retour des bus scolaires pour le privé, j'ai aménagé un programme avec un match le lundi après-midi et trois le vendredi matin ou après-midi. Mais il nous arrive de jouer d'autres jours de la semaine pour les matchs reportés. Je dois aussi composer avec les distances entre écoles, le fait que dans le public il n'y ait pas de bus scolaire, et que toutes les écoles ne disposent pas de terrains adaptés pour qu'on y joue un match.

J'interromps la compétition durant les vacances (un mois pour les écoles privées contre seulement dix jours pour le public). Leganga, Kilimani, Usa River, et Uraki sont des écoles publiques, les autres sont privées. Le championnat prend normalement fin en mai, mais j'ai dû reporter quelques matchs pour raisons diverses (intempéries, périodes d'exam, problème de transport). Donc soit on trouve des solutions pour jouer plusieurs fois dans la semaine, soit on prolonge d'une ou deux semaines, à voir.

Je commence à préparer la suite avec un championnat à 12 équipes, puisque j'aimerais introduire trois nouvelles écoles dans le projet. Un gros travail d'organisation en perspective. Je vais essayer d'organiser un meeting entre les différents professeurs de sport, cela pourrait me faciliter la vie.

Icône pdf  Règles du championnat de l'Usa River League 2013

Ce sont les règles du championnat. Je suis toujours en apprentissage pour ce qui est du netball et j'ai beaucoup à faire avec le football, donc je laisse aux professeurs qui connaissent parfaitement les règles le soin de l'arbitrage.

Pour les points perdus sur tapis vert, c'était histoire de cadrer les choses dès le début mais je suis très laxiste sur les retards ou les matchs reportés à la dernière minute. Les enfants qui ne sont pas responsables des transports ne comprendraient pas pourquoi ils sont pénalisés.

Sur le respect par contre j'insiste toujours avant, pendant et après le match, ce qui n'empêche pas quelques écarts de conduite. Les enfants, ici comme partout, ne savent parfois pas perdre et s'énervent mais c'est parce qu'ils sont passionnés et qu'il faut du temps et de la maturité pour accepter de perdre et comprendre que ce n'est qu'un jeu.

Voici mon emploi du temps

Voici mon emploi du temps, c'est de l'anglais mais vous comprendrez. Il se modifie en fonction des évènements (vacances scolaires, intempéries, matchs reportés, introduction de nouveaux volontaires). Je travaille en collaboration avec Project Abroad mon ancienne organisation, j'introduis dans les écoles les nouveaux volontaires qui arrivent pour un projet sport. On est donc parfois plusieurs volontaires à travailler dans la même école.

Le matin, on travaille dans les écoles publiques comme éducateur sportif, on commence par un échauffement puis des étirements. Ensuite on propose des exercices physiques avec ou sans ballon pour finir généralement par un match, football pour les garcons, netball et parfois football pour les filles. Dans le public il faut compter environ 70 enfants par classe qui ne parlent pratiquement pas anglais mais essentiellement swahili.

Du lundi au jeudi on a les classes 3 à 6, sachant que dans les écoles primaires les classes vont de 1 à 7, les enfants y restent environ de l'âge de 5 ans jusqu'à l'âge de 13 ans. Les classes 1 et 2 sont trop jeunes pour les activités sportives et la classe 7 reste concentrée sur l'examen final qui détermine le passage ou non en école secondaire.

L'après-midi j'entraine des équipes de football dans différentes écoles, qu'ils participent ou non à la compétition. Lorsqu'une école demande de l'aide, j'essaye de trouver du temps pour venir créer et entrainer une équipe de football. En effet il n'y a pas toujours de professeur de sport dans l'école et parfois quand il y en a un, il en a juste le titre et la paye mais ne propose rien aux enfants.

Le lundi et le vendredi, j'accompagne les équipes à travers leur déplacement et je suis arbitre pour les matchs de football du championnat. Je donne des conseils à toutes les équipes mais je n'ai pas l'occasion de les coacher durant le match. C'est dommage mais je n'ai pas le choix, je ne peux être arbitre et coach en même temps. Quand j'ai du temps en fin d'après-midi je vais proposer des entrainements ou des matchs de football sur un terrain de la ville où se situe un centre de sport de rue.

Le week-end je vais jouer avec les enfants de l'orphelinat où je réside sur un terrain de football de la ville, et je me déplace pour proposer des petites compétitions sportives dans des "boarding school" d'Arusha, des écoles où les enfants résident en internat et ne retournent chez eux que pour les vacances.

J'ai acheté une douzaine de sifflets et on a fabriqué des cartons rouges et jaunes à l'horphelinat

J'ai acheté une douzaine de sifflets et on a fabriqué des cartons rouges et jaunes à l'horphelinat. Je les ai distribués dans les différentes écoles qui participent à la compétition mais j'en ai conservé deux jeux sachant que je suis quasiment toujours l'arbitre du match de football.

Il y a parfois deux matchs qui se jouent en même temps, dans ce cas je peux demander à des amis de se rendre sur le terrain où je ne suis pas pour arbitrer, et je l'appelle ensuite pour connaître les scores.

La tâche arbitrale n'est pas aisée, elle nécessite un gros travail d'objectivité. Sachant que j'entraine différentes équipes, je pourrais être tenté d'orienter mes décisions en fonction de mes sentiments d'affection. Cependant une victoire non méritée, c'est pas un problème pour les enfants, ils aiment tellement gagner, mais moi, elle me laisserait un goût amer donc je reste "professionnel".

Le plus dur pour prendre les bonnes décisions c'est en fait l'état des terrains, il n'y a pas de ligne, il faut les imaginer. Par exemple, sans repère de ligne médiane, je ne peux pas savoir avec certitude si l'attaquant part de sa moitié de terrain ou si il est bien en position de hors-jeu (les connaisseurs comprendront).

Mon colis de 25kg est arrivé, j'y croyais plus !

Mon colis de 25kg est arrivé, j'y croyais plus ! Il est resté bloqué un mois à l'aéroport de Dar Es Salaam et j'ai dû payer un supplément à la livraison. Mais je m'estime chanceux, certains cartons sont arrivés ici un an après. L'état du carton n'était pas terrible comme je m'y attendais, mais c'est peu important, il ne contenait rien de fragile, du textile pour la grosse majorité.

Donc "hamna shida" comme on dit tout les jours ici (cela signifie la même chose que "hakuna matata", qui s'utilise plus au Kenya, "il n'y a pas de problème !"). Cela serait traduit différemment du côté de mes amis originaires des Ponts de Cé, mais le résultat est le même c'est une philosophie de vie à laquelle j'adhère.

Les chasubles c'est très pratique

Les chasubles c'est très pratique, ça facilite la vie pour travailler durant les entrainements, faire des groupes, ou diviser en deux équipes pour des matchs, mais arrivé le samedi matin jour de lessive à la main, je les apprécie un peu moins !

Surtout durant la saison des pluies quand les terrains sont à peine praticables...

Le problème avec les ballons ici c'est l'état des terrains

Le problème avec les ballons ici c'est l'état des terrains. En effet sur les terrains même ou en bordure il y a souvent des buissons épineux dont l'acacia qu'on voit beaucoup dans les vidéos de safaris car ils composent en grande partie la végétation de la savane. Il n'est pas rare que j'arrive pour un match ou un entrainement avec un nouveau matériel et que je reparte avec un ballon crevé et inutilisable. Je dois donc sans cesse renouveler les stocks.

Je m'approvisionne dans un magazin de sport sur Arusha, les ballons que j'achète me coûtent 25000 Tanzanian Shillings pièce, soit environ 12 euros.

Echauffement en rythme caractéristique des équipes africaines

Echauffement en rythme caractéristique des équipes africaines.

Je rassemble les joueurs au milieu du terrain avant le début du match pour parler de respect

Je rassemble les joueurs au milieu du terrain avant le début du match pour parler de respect, leur expliquer que je suis seul arbitre donc que je ne peux pas tout voir, et que je peux faire des erreurs. Je souligne que si c'est une compétition c'est avant tout un jeu entre des écoles voisines, que nous sommes amis et que le but est de passer un bon moment et de progresser.

Si vous perdez "hamna shida", il n'y a pas de problème, entrainez-vous plus dur la semaine prochaine et gagnez le prochain match...

Jeunes à l'échauffement

 

Vuvuzela !!

Vuvuzela !!

 

 

Il y a toujours beaucoup d'ambiance sur les bords de terrain

Il y a toujours beaucoup d'ambiance sur les bords de terrain, les enfants s'affrontent avec des chants et des danses.

Match aux allures de finale entre Usa River Primary et Leganga (1) Match aux allures de finale entre Usa River Primary et Leganga (2)

Match aux allures de finale entre Usa River Primary et Leganga.

Les élèves de Leganga se sont déplacés par centaines pour assister au match sur le terrain Usa River Primary et supporter leur équipe. Score final : Victoire 2 - 1 pour Leganga qui file droit vers le titre.

 

Frise pied de page